planning Ile de la Réunion Imprimer Envoyer

 Ile de la Réunion en mai 2015


pourquoi la Radiesthésie Vibratoire?

Vous verrez plus bas Pourquoi Access Consciousness?

 

Formation à la Radiesthésie Vibratoire :

J’anime des stages depuis une quinzaine d’années et j’essaie toujours d’être

à la pointe des dernières découvertes, ce qui fait que mes cours s’enrichissent année après année de protocoles de plus en plus efficaces.

 

C'est le moment de se donner des moyens nouveaux pour élever encore plus nos vibrations,

ou fréquence vibratoire, car ce n'est pas uniquement un cours de Radiesthésie, mais plutôt un cours de développement personnel, à l'aide d'un pendule.

J'y donne un protocole très efficace (méthode Lucie Nolet) dont vous pourrez lire un article

sur mon site) pour aller mieux dans tous les domaines. C’est une méthode originale et très ludique qui est appréciée autant par les radiesthésistes confirmés que par les débutants. A la fin de la journée, on est parfaitement autonome, même si on n'a jamais utilisé un pendule.

et surtout :

cette méthode permet d'aller chercher en Soi les clefs de notre propre évolution, ou, dirais-je même, d'éradiquer du petit moi ce qui empêche d'être soi.

Et c’est bien utile, car, plus je suis authentique et plus les autres le sentent et plus ils ont envie d’en faire autant. Et c’est bon pour l’évolution de soi, mais aussi de la planète.

 

Avec cette méthode, je peux prendre des décisions ou faire des choix bien plus efficaces sans être influencé par les décisions des autres. Elle me permet d’avoir des attitudes créatrices et

d’atteindre mes objectifs et même atteindre des objectifs dont je ne me serais pas cru(e) capable auparavant, et ainsi transformer ma vie.

 

Or, si j’espère avoir des résultats que je n’ai jamais eus, il faut que je fasse des choses ou utiliser des moyens que je n’ai jamais utilisés, sinon mes résultats seront toujours identiques !!

 

Dans ces stages, on apprend à reconnaître par des démonstrations simples que nous ne sommes pas des victimes de la vie, mais que chaque chose désagréable qui nous arrive, que ce soit un conflit avec une autre personne ou un événement non souhaité, est là pour nous montrer quelle facette de nous-même restée dans l'ombre est à libérer

Et petit à petit, nous pouvons reprendre en main

nos attitudes créatrices dans le présent et reprendre en main notre destin.

 

Précisions de Lucie Nolet : « Notez que ces cours ont été choisis pour faciliter le passage du rayon violet qui s'installe de plus en plus sur la terre et qui sera là pour les 2000 prochaines années à venir.

 

Ce rayon nous amène à être de plus en plus vrai avec soi, à vivre la compassion, l'harmonie et à retrouver de plus en plus notre raison d'incarnation.

 

Ce mouvement de Lumière fait remonter à la surface des peurs, des rigidités, des résistances et toutes sortes d'inharmonies. Ces cours ont comme objectif d'apporter des outils pour s'investir dans ce passage avec douceur, joie et détermination ».


Vous pouvez lire les appréciations d’anciens stagiaires dans la rubrique « témoignages » de ce site.

 

 Le stage commence à 9h 30 et finit environ vers 17h30 / 18 h

 Le week-end coûte 240 € à quoi s'ajoutent 25 euros de matériel que l'on emporte chez soi ensuite : des crayons à très hautes vibrations à utiliser pour les protocoles (Le repas n'est pas compris dans ce prix)

 

 

Stage « Les Barres, Access Consciousness”


Voici une approche qui propose des outils accessibles et pragmatiques pour vivre avec plus d'aisance, de fluidité et de joie.

 

Les bars ou barres sont des trajets énergétiques qui libèrent les mémoires,  limitations, croyances, jugements etc... que nous portons (pas forcément consciemment) et que nous ne parvenons pas à lâcher. Ces implants archaïques, karmiques, transgénérationels  agissent à notre insu.

 

Texte de Gary Douglas l’inspirateur de la méthode :

 

« « Tu es plus unique que tu ne le penses. Tu es le diamant espoir de la conscience, mais tu t'es toi-même défini comme le diamant désespéré de ta réalité. Tu es le seul de ton espèce. Tu es unique,  tu es différent. Ce que tu fais est différent de ce que n'importe qui d'autre peut faire ou fera. Tu dois être prêt à le reconnaître. Il n'y a personne qui peut rivaliser avec toi, alors pourquoi t’embêtes-tu ? Cela joue contre toi, parce que tu dois juger que tu n'en fais pas assez, ce qui signifie que tu ne réussiras pas à faire ce que tu aimerais faire. »

« La conscience est la capacité à être présent à tout moment de ta vie sans jugement porté ni sur toi-même ni sur les autres. C’est la capacité à tout recevoir, à ne rien rejeter et à créer tout ce que tu désires dans la vie, bien plus que ce que tu possèdes actuellement et plus que tu ne peux imaginer. Et si tu étais prêt à prendre soin de toi ? Et si tu t’ouvrais à la possibilité de devenir tout ce que tu avais décidé être impossible ?

Que faudrait-il pour que tu te rendes compte à quel point tu es essentiel aux possibilités de l’univers ?Gary Douglas

 

La méthode dite des « BarsAccess Consciousness » se pratique en effleurant 32 points sur la tête, afin de libérer la pression électromagnétique des champs activés qui contiennent nos mémoires, blocages physiques et psychiques, croyances, émotions…
Ainsi cette méthode des « Bars permet de soutenir la santé, rétablir la communication cellulaire, la vitalité, l’intuition et le bien-être.
Une technique douce et positive où vous ressortirez rechargé physiquement et psychologiquement comme si vous aviez pris « une douche à l’intérieur de votre organisme ».

Les résultats :(sachant que chaque résultat est individuel)

- Diminution de l'anxiété, du stress (chronique ou immédiat), de l’hyperactivité
- Diminution des insomnies et amélioration de la qualité du sommeil
- Changements physiques importants, (guérisons, etc)
- Dénouement des problèmes de fond (deuil, séparation, relationnel…)
- Amélioration de sa capacité à donner et recevoir
- Augmentation de la confiance en soi, en autrui, en la vie etc
- Dissipation de blocages émotionnels, énergétiques
- Une plus grande adaptabilité aux changements
- Libération des blocages liés à l’argent, la sexualité, les relations, le vieillissement etc
- Libération des « détracteurs » (mauvaises pensées)
- Relaxation profonde
- Plus de joie, d'aisance et de légèreté au quotidien
- plus d’ancrage dans sa vie.

Pour qui ?

Cette technique est utilisée par de nombreux praticiens en complément de leur discipline ou en discipline à part entière.
Elle peut également être utile pour toute personne consciente d’entretenir sa santé pour un usage personnel ou familial.

Combien vaudrait cette transformation pour vous, si vous l’appliquiez à tous les domaines de votre vie, durant les 6 prochains mois ?

Qu’est-ce qui deviendrait possible pour vous, si vous ne viviez plus dans l’angoisse permanente, mais dans la certitude et la confiance ?

Dates de la formation : j
au choix :
-Samedi 27 mai 2015 ou Jeudi 28 mai 2015

Horaires : De 9h30 à 18h.

La participation est de 240€, prix officiel fixé par le Siège dans le monde entier.

A l’issue de la journée, vous obtiendrez un manuel complet du cours détaillé, des schémas des Bars (des points sur la tête à activer) et un certificat de participation. Vous serez aussi, si vous le souhaitez, être inscrit au fichier officiel des praticiens.de « Bars » sur le site internet officiel. Il n’y a aucun pré-requis à ce cours.


Programme de la journée :
- Découverte des principes de base d’Access Consciousness ™
- Vidéo explicative de Gary Douglas (fondateur d’Access) et du Dr Dain Heer
- Donner et recevoir les «barres» deux fois.
- Déroulement d’une séance énergétique.
- Questions/Réponses…
- Savoir pratiquer Access Consciousness Bars dès la première journée
D’autres renseignements ou inscription à Eugénie Rosec à Cette adresse email est protégée contre les robots des spammeurs, vous devez activer Javascript pour la voir. "> Cette adresse email est protégée contre les robots des spammeurs, vous devez activer Javascript pour la voir. ou tel. :
0033 (0)7 81 97 71 07

La journée coûte 240 euros.

88888888888888888888888888888888888888888888888888888888888888888888888888888888

 

Quelques textes qui me parlent :

 

 

Un texte de Steve Jobs.

« C’est un honneur de me trouver parmi vous aujourd’hui et d’assister à une remise de diplômes dans une des universités les plus prestigieuses du monde. Je n’ai jamais terminé mes études supérieures. A dire vrai, je n’ai même jamais été témoin d’une remise de diplômes dansune université. Je veux vous faire partager aujourd’hui trois expériences qui ont marqué ma carrière. C’est tout. Rien d’extraordinaire. Juste trois expériences.

« Pourquoi j’ai eu raison de laisser tomber l’université »

La première concerne les incidences imprévues. J’ai abandonné mes études au Reed College au bout de six mois, mais j’y suis resté auditeur libre pendant dix-huit mois avant de laisser tomber définitivement. Pourquoi n’ai-je pas poursuivi ? Tout a commencé avant ma naissance. Ma mère biologique était une jeune étudiante célibataire, et elle avait choisi de me confier à des parents adoptifs. Elle tenait à me voir entrer dans une famille de diplômés universitaires, et tout avait été prévu pour que je sois adopté dès ma
naissance par un avocat et son épouse. Sauf que, lorsque je fis mon apparition, ils décidèrent au dernier moment qu’ils préféraient avoir une fille. Mes parents, qui étaient sur une liste d’attente, reçurent un coup de téléphone au milieu de la nuit : « Nous avons un petit garçon qui n’était pas prévu. Le voulez-vous ? » Ils répondirent : « Bien sûr. » Ma mère biologique découvrit alors que ma mère adoptive n’avait jamais
eu le moindre diplôme universitaire, et que mon père n’avait jamais terminé ses études secondaires. Elle refusa de signer les documents définitifs d’adoption et ne s’y résolut que quelques mois plus tard, quand mes parents lui promirent que j’irais à l’université.
Dix-sept ans plus tard, j’entrais donc à l’université. Mais j’avais naïvement choisi un établissement presque aussi cher que Stanford, et toutes les économies de mes parents servirent à payer mes frais de scolarité. Au bout de six mois, je n’en voyais toujours pas la
justification. Je n’avais aucune idée de ce que je voulais faire dans la vie et je n’imaginais pas comment l’université pouvait m’aider à trouver ma voie. J’étais là en train de dépenser tout cet argent que mes parents avaient épargné leur vie durant. Je décidai donc de laisser tomber. Une décision plutôt risquée, mais rétrospectivement c’est un des meilleurs choix que j’aie jamais faits. Dès le moment où je renonçais,
j’abandonnais les matières obligatoires qui m’ennuyaient pour suivre les cours qui m’intéressaient. Tout n’était pas rose. Je n’avais pas de chambre dans un foyer, je dormais à même le sol chez des amis. Je ramassais des bouteilles de Coca-Cola pour récupérer le dépôt de 5 cents et acheter de quoi manger, et tous les dimanches soir je faisais 10 kilomètres à pied pour traverser la ville et m’offrir un bon repas au temple de Hare Krishna. Un régal. Et ce que je découvris alors, guidé par ma curiosité et mon intuition, se révéla inestimable à l’avenir. Laissez-moi vous donner un exemple : le Reed College dispensait probablement alors le meilleur enseignement de la typographie de tout le pays. Dans le campus, chaque affiche, chaque étiquette sur chaque tiroir était parfaitement calligraphiée. Parce que je n’avais pas à suivre de cours obligatoires, je décidai de m’inscrire en classe de calligraphie. C’est ainsi que j’appris tout ce qui concernait l’empattement des caractères, les espaces entre les différents groupes de lettres, les détails qui font la beauté d’une typographie. C’était un art ancré dans le passé, une subtile esthétique qui échappait à la science. J’étais fasciné.

Rien de tout cela n’était censé avoir le moindre effet pratique dans ma vie. Pourtant, dix ans plus tard, alors que nous concevions le premier Macintosh, cet acquis me revint. Et nous l’incorporâmes dans le Mac. Ce fut le premier ordinateur doté d’une typographie élégante. Si je n’avais pas suivi ces cours à l’université, le Mac ne posséderait pas une telle variété de polices de caractères ni ces espacements proportionnels. Et comme Windows s’est borné à copier le Mac, il est probable qu’aucun ordinateur personnel n’en disposerait. Si je n’avais pas laissé tomber mes études à l’université, je n’aurais jamais appris la calligraphie, et les ordinateurs personnels n’auraient peut-être pas cette richesse de caractères. Naturellement, il était impossible de prévoir ces répercussions quand j’étais à l’université. Mais elles me sont apparues évidentes dix ans plus tard. On ne peut prévoir l’incidence qu’auront certains événements dans le futur ; c’est après coup seulement qu’apparaissent les liens. Vous pouvez seulement espérer qu’ils joueront un rôle dans votre avenir. L’essentiel est de croire en quelque chose – votre destin, votre vie, votre karma, peu importe. Cette attitude a toujours marché pour moi, et elle a régi ma vie.

« Pourquoi mon départ forcé d’Apple fut salutaire » Ma deuxième histoire concerne la passion et l’échec. J’ai eu la chance d’aimer très tôt ce que je faisais. J’avais 20 ans lorsque Woz [Steve Wozniak, le co-fondateur d’Apple N.D.L.R.] et moi avons créé Apple dans le garage de mes parents. Nous avons ensuite travaillé dur et, dix ans plus tard, Apple était une société de plus de 4 000 employés dont le chiffre d’affaires atteignait 2 milliards de dollars. Nous venions de lancer un an plus tôt notre plus belle création, le Macintosh, et je venais d’avoir 30 ans.
C’est alors que je fus viré. Comment peut-on vous virer d’une société que vous avez créée ? C’est bien simple, Apple ayant pris de l’importance, nous avons engagé quelqu’un qui me semblait avoir les compétences nécessaires pour diriger l’entreprise à mes côtés et, pendant la première année, tout se passa bien. Puis nos visions ont divergé, et nous nous sommes brouillés. Le conseil d’administration s’est rangé de son côté. C’est ainsi qu’à 30 ans je me suis retrouvé sur le pavé. Viré avec perte et fracas. La raison d’être de ma vie n’existait plus. J’étais en miettes. Je restais plusieurs mois sans savoir quoi faire. J’avais l’impression d’avoir trahi la génération qui m’avait précédé – d’avoir laissé tomber le témoin au moment où on me le passait. C’était un échec public, et je songeais même à fuir la Silicon Valley. Puis j’ai peu à peu compris une chose – j’aimais toujours ce que je faisais. Ce qui m’était arrivé chez Apple n’y changeait rien. J’avais été éconduit, mais j’étais toujours amoureux. J’ai alors décidé de repartir de zéro.Je ne m’en suis pas rendu compte tout de suite, mais mon départ forcé d’Apple fut salutaire. Le poids du succès fit place à la légèreté du débutant, à une vision moins assurée des choses. Une liberté grâce à laquelle je connus l’une des périodes les plus créatives de ma vie.
Pendant les cinq années qui suivirent, j’ai créé une société appelée NeXT et une autre appelée Pixar, et je suis tombé amoureux d’une femme exceptionnelle qui est devenue mon épouse. Pixar, qui allait bientôt produire le premier film d’animation en trois dimensions, Toy Story , est aujourd’hui la première entreprise mondiale utilisant cette technique. Par un remarquable concours de circonstances, Apple a acheté NeXT, je suis retourné chez Apple, et la technologie que nous avions développée chez NeXT est aujourd’hui la clé de la renaissance d’Apple. Et Laurene et moi avons fondé une famille merveilleuse.Tout cela ne serait pas arrivé si je n’avais pas été viré d’Apple. La potion fut horriblement amère, mais je suppose que le patient en avait besoin. Parfois, la vie vous flanque un bon coup sur la tête. Ne vous laissez pas abattre. Je suis convaincu que c’est mon amour pour ce que je faisais qui m’a permis de continuer. Il faut savoir découvrir ce que l’on aime et qui l’on aime. Le travail occupe une grande partie de l’existence, et la seule manière d’être pleinement satisfait est d’apprécier ce que l’on fait. Sinon, continuez à chercher. Ne baissez pas les bras. C’est comme en amour, vous saurez quand vous aurez trouvé. Et toute relation réussie s’améliore avec le temps. Alors, continuez à chercher jusqu’à ce que vous trouviez.

« Pourquoi la mort est la meilleure chose de la vie »

Ma troisième histoire concerne la mort. A l’âge de 17 ans, j’ai lu une citation qui disait à peu près ceci : « Si vous vivez chaque jour comme s’il était le dernier, vous finirez un jour par avoir raison. » Elle m’est restée en mémoire et, depuis, pendant les trente-trois années écoulées, je me suis regardé dans la gla-ce le matin en me disant : « Si aujourd’hui était le dernier jour de ma vie, est-ce que j’aimerais faire ce que je vais faire tout à l’heure ? » Et si la réponse est non pendant plusieurs jours à la file, je sais que j’ai besoin de
changement. Avoir en tête que je peux mourir bientôt est ce que j’ai découvert de plus efficace pour m’aider à prendre des décisions importantes. Parce que presque tout – tout ce que l’on attend de l’extérieur, nos vanités et nos fiertés, nos peurs de l’échec – s’efface devant la mort, ne laissant que l’essentiel. Se souvenir que la mort viendra un jour est la meilleure façon d’éviter le piège qui consiste à croire que l’on a quelque chose à perdre. On est déjà nu. Il n’y a aucune raison de ne pas suivre son cœur. Il y a un an environ, on découvrait que j’avais un cancer. A 7 heures du matin, le scanner montrait que j’étais atteint d’une tumeur au pancréas. Je ne savais même pas ce qu’était le pancréas. Les médecins m’annoncèrent que c’était un cancer probablement incurable, et que j’en avais au maximum pour six mois. Mon docteur me conseilla de rentrer chez moi et de mettre mes affaires en ordre, ce qui signifie :

« Préparez-vous à mourir. »

Ce qui signifie dire à ses enfants en quelques mois tout ce que vous pensiez leur dire pendant les dix prochaines années. Ce qui signifie essayer de faciliter les choses pour votre famille. En bref, faire vos adieux. J’ai vécu avec ce diagnostic pendant toute la journée. Plus tard dans la soirée, on m’a fait une biopsie, introduit un endoscope dans le pancréas en passant par l’estomac et l’intestin. J’étais inconscient, mais ma femme, qui était présente, m’a raconté qu’en examinant le prélèvement au microscope, les médecins se sont mis à pleurer, car j’avais une forme très rare de cancer du pancréas, guérissable par la  chirurgie. On m’a opéré et je vais bien.Ce fut mon seul contact avec la mort, et j’espère qu’il le restera pendant encore quelques dizaines d’années. Après cette expérience, je peux vous le dire avec plus de certitude que lorsque la mort n’était pour moi qu’un concept purement intellectuel : personne ne désire mourir. Même ceux qui veulent aller au ciel n’ont pas envie de mourir pour y parvenir. Pourtant, la mort est un destin que nous partageons tous. Personne n’y a jamais échappé. Et c’est bien ainsi, car la mort est probablement ce que la vie a inventé de mieux. C’est le facteur de changement de la vie. Elle nous débarrasse de l’ancien pour faire place au neuf. En ce moment, vous représentez ce qui est neuf, mais un jour vous deviendrez progressivement l’ancien, et vous laisserez la place aux autres. Désolé d’être aussi dramatique, mais c’est la vérité.

Votre temps est limité, ne le gâchez pas en menant une existence qui n’est pas la vôtre. Ne soyez pas prisonnier des dogmes qui obligent à vivre en obéissant à la pensée d’autrui. Ne laissez pas le brouhaha extérieur étouffer votre voix intérieure. Ayez le courage de suivre votre cœur et votre intuition. L’un et l’autre savent ce que vous voulez réellement devenir. Le reste est secondaire.
Dans ma jeunesse, il existait une extraordinaire publication The Whole Earth Catalog , l’une des bibles de ma génération. Elle avait été fondée par un certain Stewart Brand, non loin d’ici, à Menlo Park, et il l’avait marquée de sa veine poétique. C’était à la fin des années 1960, avant les ordinateurs et l’édition électronique, et elle était réalisée entièrement avec des machines à écrire, des paires de ciseaux et des appareils Polaroid. C’était une sorte de Google en livre de poche, trente-cinq ans avant la création de Google. Un ouvrage idéaliste, débordant de recettes formidables et d’idées épatantes.Stewart et son équipe ont publié plusieurs fascicules de The Whole Earth Catalog . Quand ils eurent épuisé la formule, ils sortirent un dernier numéro. C’était au milieu des années 1970, et j’avais votre âge. La quatrième de couverture montrait la photo d’une route de campagne prise au petit matin, le genre de route sur laquelle vous pourriez faire de l’auto-stop si vous avez l’esprit d’aventure.
Dessous, on lisait :
« Soyez insatiables. Soyez fous. »
C’était leur message d’adieu. Soyez insatiables. Soyez fous. C’est le vœu que j’ai toujours formé pour moi.
Et aujourd’hui, au moment où vous recevez votre diplôme qui marque le début d’une nouvelle vie, c’est ce que je vous souhaite.

Soyez insatiables. Soyez fous.
Merci à tous.»

 


 

Un extrait du livre « Le code secret de la réussite » de Noah St John et Denise Beard, à « Edition du Trésor caché » et un fabuleux outil de transformation offert dans cette lettre.

AFFORMATION est une contraction des mots AFFIRMATION ET INFORMATION
En fait, le cerveau archaïque nous obéit et quand on dit une phrase dans le genre :
« Pourquoi  je ne suis jamais en forme le matin » ? et bien, c’est comme une prière, et vous n’arriverez pas plus à être en forme le matin » demain avec cette forme de pensée.
Pourquoi je n’arrive jamais à faire un régime ?
Et comme disait Einstein, « Si je continue à faire toujours les mêmes choses, il faut que je m’attende à avoir les mêmes résultats »
Et c ‘est pareil, dans tous les domaines, que ce soit l’énergie argent : oui , je ne gagne jamais assez d’argent pour avoir des loisirs intéressants.. ou pour voyager etc..
Ben oui, votre cerveau est votre serviteur : il vous obéit et il obéit aux innombrables programmes qui sont dans votre mémoire cellulaire et que vous trimbalez parfois depuis des générations et des générations.
Alors, deux personnes : Noah st John et Denise Beard ont trouvé que si on dit au cerveau :
Pourquoi c’est si facile d’être en forme le matin ? ?
Pourquoi c’est si facile de ranger ma cuisine ?
Pourquoi c’est si facile de ranger mon bureau ?
Pourquoi c’est si facile de gagner assez d’argent pour que je me paye les loisirs que je veux.
Pourquoi c’est si facile de comprendre la métaphysique ?

 

Extrait du livre :
«  De plus, le cerveau n'oppose aucune résistance aux questions alors que lorsque nous exprimons une affirmation positive, il commence par vérifier l'authenticité de notre affirmation et nous oppose instantanément des résistances sur l'écart entre notre affirmation et notre réalité:
Par exemple, en pensée positive , si je dis : «  avec conviction et à voix haute: “J'ai le poids que je désire » .
Je suis certaine que vous saisissez instantanément tous les scenarii mentaux qui émergent en vous lorsque vous prononcez cette phrase, du genre: “Oui avec 10 kilos de trop! - Dans 10 ans peut-être! - Tu sais bien que tu te mens…”
Posez-vous maintenant cette question: “Pourquoi ai-je le poids que je désire?” Et sentez la différence à l'intérieur de vous… une porte semble s'ouvrir vers de nouvelles perspectives.
SURTOUT, NE CHERCHEZ PAS VOUS-MEME LA REPONSE, LAISSEZ VOTRE CERVEAU TRAVAILLER SEUL!
La plupart des gens qui, à leurs yeux, jugent nos défis et changements impossibles.
Quelles que soient leurs raisons de le penser, ne les écoutez pas. Souvent, les gens négatifs n'arrivent pas à s'approprier votre vision parce que cela serait impossible… pour eux-mêmes! Il est aussi envisageable qu'ils ont l'habitude d'être négatifs et se contentent de la vie qu'ils mènent et projettent leur vie et leurs échecs sur la vôtre. Si vous leur donnez raison, ils volent alors les meilleurs espoirs de votre coeur.
Mais ce qui est profondément ancré et intégré dans votre coeur vous appartient, ne vous laissez pas décourager par des conseils destructeurs, saboteurs et paralysants.
Vos rêves, vos objectifs, vos motivations vous appartiennent: ne les laissez pas vous anéantir! Croyez en vous avant tout, sans tenir compte des autres!
Rappelez-vous du pouvoir incroyable qu'ont les mots que vous prononcez mais aussi ceux que vous entendez, dites ou lisez!
Soyez toujours sourd quand quelqu'un vous dit que vous ne pouvez réaliser vos rêves! entourez-vous de gens qui ont foi en vous et vous tireront vers le haut!
Belle course à tous et à toutes!
Choisissez deux, trois afformations qui vous tiennent à coeur et comme nous nous posons des milliers de questions dans la même journée, régulièrement, remettez vos afformations en premier lieu sur la pile de vos questions! »

 


 

Un extrait du livre « Anna, Grand-Mère de Jésus » aux Ed. Ariane

« .........Je vous demanderai, mon ami, de contempler comment vous pourriez tirer parti de cet ensemencement de la conscience de l'ascension dans votre vie journalière. Quand vous réaliserez que vous avez chaque jour accès à une grande assistance, vous pourrez sûrement affronter vos défis avec foi et espoir au lieu d'une empoisonnante appréhension. ».

.....Si j'ai dit -. Et je continuerai d'insister sur ce point – que « tout ce que Yeshua a fait, vous pouvez le faire aussi et même davantage » , permettez-moi d'expliquer que vos expériences initiatiques peuvent prendre une expression différente de celles de Yeshua. Oui, Yeshua était et est un être extraordaire dont la tâche comprenait une activité ascensionnelle qui revêtait un aspect cosmique et planétaire. Votre vie personnelle, qui contribuera de façon tout aussi importante au succès de l'ascension planétaire , peut ne pas avoir d'impact sur autant d'individus que celle de Yeshua. Si vos responsabilités envers l'humanité ne sont pas aussi grandes que celles de mon petit-fils, vous avez, par contre, à l'instar de Yeshua, la responsabilité personnelle de croître en maîtrise de soi, de co-créer l'harmonie où existe le conflit, et d'ajouter votre présence aimante et éclairée au corps ascendant de la conscience collective. En tant que Fils de l'Homme et frère aîné, Yeshua a démontré ce que chaque humain peut faire s'il est aligné sur l'amour et l'unité. Toutefois, en raison de l'étendue cosmique de sa mission et de celle de Marie-Madeleine en vue d'aider l'humanité entière à s'éveiller, tous deux ont reçu de l'assistance sur des plans cosmiques. Quelle que soit votre mission, vous aurez vous aussi, tout le soutien nécessaire à votre réussite. Sachant cela, il vous est possible, comme votre frère aîné, de recevoir de l'encouragement et de l'espoir tout au long de votre chemin, jusquà ce que vous vous réalisiez en tant que Christ. Il n'est pas nécessaire de vous rendre à la Grande Pyramide dans cette vie, mais, je vous le demande, avez-vous eu des expériences au cours desquelles vous vous êtes senti comme dans un sépulcre, votre identité limitée et votre vie en train de mourir alors qu'une nouvelle identité et une nouvelle vie apparaissaient ? Avez-vous reconnu en vous-même une bonne volonté croissante d'aligner la nature de votre ego sur un plus grand pouvoir, un sens agrandi du bien-être des autres et une capacité d'être plus présent et plus compatissant dans toutes vos relations ? Ces manières d'être très simples et pourtant très significatives démontrent que vous réussissez vos initiations christiques. »

 

 


 

«Quand rien ne semble fonctionner, je vais observer un casseur de pierres abattant sa masse sur un rocher une bonne centaine de fois sans lui infliger la moindre égratignure apparente. Mais au cent unième coup, le rocher se fendra en deux, et je sais que ce n’est pas seulement le dernier coup qui a fendu le rocher, mais les cent qui l’ont précédé.»On ne peut savoir si le coup qu’on est en train donner est celui qui provoquera la chaîne de réactions espérée. On peut seulement faire notre possible, avec cœur et minutie, en se rappelant que les deux ou trois premiers coups sont aussi importants que le dernier. – Jacob Riis

______________________________________________________________________________________________________

 

"Ce que la chenille appelle la fin du monde, le Maître l'appelle un papillon". (Richard Bach - Le Messie Récalcitrant).

 



Par eveil et sante dans Idées partagées le 20 Avril 2011 à 11:20



Le "Notre Père" traduit directement de l'araméen

Ô, Donneur de Vie cosmique de toute radiance et vibration!
Adoucis le sol de notre être et creuse un espace en nous où ta Présence puisse demeurer.
Emplis-nous de ta créativité afin que nous ayons le pouvoir d'accomplir ta mission.
Fais que chacune de nos actions porte des fruits en accord avec nos désirs.
Donne-nous la sagesse de produire et de partager ce dont tout être a besoin pour grandir et s'épanouir.
Dénoue les fibres emmêlées de la destinée qui nous attachent, comme nous libérons les autres des confusions des erreurs passées.
Ne nous laisse pas être séduits par ce qui nous détournerait de nos véritables intentions, mais illumine les opportunités du moment présent.
Car tu es la vision fertile, le donneur de vie et la réalisation, tandis que tout est réuni et retourne à nouveau à la totalité.